Jump to content
  • The 7 Roles in Essence or "Souls"

    Troy

    Michael says that we are always connected to the "Tao;" always residing within that source, even if we tend to forget. It's actually natural for us to "forget," since each lifetime generates a new body with a new brain in which our soul must work to rebuild, or return to, conscious awareness. As we gain experience over many lifetimes, we tend to regain that awareness more quickly within a lifetime.


    IN THE BEGINNING...

    According to Michael, the Tao brilliantly exploded out "fragments" of itself as a means to explore Itself and the universes It created. These "sparks" (or "Essences" or "Souls") are imbued with the same freedom as the Tao, to do what they wish, explore what they wish, experience what they wish, interact as they wish, and generally experience everything possible! This freedom allows the Tao unlimited creativity and exploration as these souls run around being creative and experimental out on their own! With all of this creativity and curiosity, a soul can easily get into trouble, go through painful growth, sadness, loneliness, fears, etc., but those experiences are part of the same spectrum of experiences that includes joy, happiness, abundance, passion, love,...

    Nothing is ever actually wasted or lost or bad from the soul's point of view. Because our souls know an absolute sense of safety in the universe, being in a lifetime is much like going to the Movies! While sitting in the theater, we can have a whole spectrum of emotions and experiences as we are pulled into the action and drama of a really good movie, but we ultimately know we are safe and can leave when it's over. Our souls experience the excitement of our lifetimes in a very similar way, except that as the soul gains experience, so does each Personality, and it becomes easier to create far more manageable and enjoyable lifetimes!

    If you think of the very basic part of your Essence as being a "spark" of the Tao, then think of those sparks as eventually choosing a kind of "Essence Role" to play in the universe. This "Essence" (or "soul/spark") chooses one of 7 "Roles;" kind of like choosing what kind of car or vehicle to use to travel through the universe on its own. These Roles are not limiting in any way; in fact, over many lifetimes, the ability to BE that Role becomes more important, fun, and easy! It's kind of like learning how to drive faster, easier, and you begin to choose even more exciting terrains!

    As you read more about the Michael Teachings, you may find that the terms "Soul," "Essence," and "Role," are used interchangeably for convenience. You will rarely hear the word "spark," but it's included here so you can understand how the Role is chosen.

    Your Role stays constant throughout all of your lives and beyond, but continues to improve its means of expression and its way of Being with the additional lifetime and experience.

    Now we will briefly cover the 7 Roles that make up the Souls of this Universe.

    This is a very simple introduction, so do not get too preoccupied with trying to determine your Role just yet, as it is a bit more complicated than the descriptions here. This is just a BASIC Introduction. It's very important to remember that the names used to identify the Roles are only used for convenience and they are not to be taken literally. For instance, a Priest Essence can be a farmer or a plumber or a murderer; a Server Essence might be a preacher, housewife, or serial killer. The Role describes the PRIMARY WAY OF BEING for a soul, but that can show up in many ways.

    Each Role will behave in ways that are terrible and frightening, as well as in ways that are beautiful and enlightening. Each Role has a Positive and Negative Pole, which helps describe the potential spectrum of behavior that a soul can exhibit, with the Negative Pole being more fearful and the Positive Pole being more loving. We will cover the Polarities, later.

    Sometimes the Role is hard to detect because of several factors that may inhibit expression and behavior, such as parental influences, cultural expectations, gender roles, and environmental conditions, so be patient as you study.

    There are 7 Basic "Ways of Being" (Roles) in the universe.

    In thinking about a "spark" leaving the Tao and choosing a "Role," it might be helpful to think of it this way:

    As a "spark" you are still swimming in the "white light" that is "home" (or Tao) and your soul is still very aware and connected to Tao. When your Spark chose a Role, it was a way of differentiating itself from the Source. Our souls never truly leave the Tao, but they "separate" themselves in a very creative way. Think of white light passing through a prism, separating that original light into 7 visible rays of color that made up that original white light. In the same way that ALL color is still a part of White Light, so are our souls forever a part of the spectrum of the Tao, or God, no matter how separated we may seem to be.


    Here are the 7 Roles in Essence:


    Servers & Priests:

    These are the Inspiration Roles. The Server inspires us one on one, while the Priests inspire us on a mass scale. Servers see the world as their honored guests, while Priests see the world as a congregation or "flock".

    Artisans & Sages:

    These are the Expression Roles. The Artisan creates and brings new things to the planet, while the Sage entertains and makes us remember how to laugh. The Artisan is more one on one while the Sage likes to affect groups. The Artisan sees the world as a project, like a sculpture or canvas, while the Sage sees the world as an audience or playmates.

    Warriors & Kings:

    These are the Action Roles. The Warriors stand as our protectors and builders, getting us motivated and instilling loyalty, while the King leads us into action as a group. The Warrior sees the world as territory or challenges, while the King sees a kingdom or realm.

    The Scholar:

    This is the only "Neutral" Role, meaning it is the centerpiece and mediator of all other Roles. The Scholar studies life and observes, sometimes in strange ways, but always submerged in something their soul finds important to study, ranging from addictions and fear to science and wisdom. This Essence studies so often that it is actually the life itself that becomes the study. This is the most versatile Role and can sometimes seem quite the chameleon. The Scholar sees the world as an object of interest or study.

    Although there are only 7 Roles from which to choose in the universe, this is in no way a limitation to the soul. There are many, many factors in addition to the Role that makes each soul so unique! 

    Edited by Troy


    • LIKE/LOVE 19
      Report Article



  • WELCOME TO THE TLE LIBRARY

    This is a collaborative project that allows contributions from all members and is continuously growing.

    RULES FOR SUBMISSION:

    • contribute transcripts, excerpts, or articles based on your work and study with Michael through Troy
    • to ensure consistency and to avoid copyright issues, please only contribute channeling from Troy
    • please do not submit an analysis, interpretative, or opinion articles; only direct communication with Michael
    • take time to clean up, format, and edited properly so that it is easily readable
    • please format any chat transcripts so that Michael's words are clearly separate from any questions or comments in the transcript
    • please search and scan to see if your submission is already covered or submitted. We wish to keep any redundancy to a minimum

     

  • Similar Content

    • Troy
      By Troy
      TruthLoveEnergy Great Gathering 2016
      Michael Speaks
      Living AS Essence vs Living FOR Essence
       
      [transcript available below video, courtesy of Daniela]
       
       
      TLEGG 2016
      Living AS Essence vs Living FOR Essence
      2016-10-02
      Channeled by Troy Tolley
      https://youtu.be/4sZJoOaLztk
       
      We are here now. Hello to each of you.
       
      As usual, give us a few moments to come through more consistently.
       
      We understand the topic to be that of Living FOR Essence vs Living AS Essence or, as we heard, however you would like to arrange that phrase. [Laughter]
       
      But what we will do is start off with a bit of conversation with you about Living WITHOUT Essence. Because you will always be Living FOR Essence and sometimes Living AS Essence.
       
      And most of you are done Living WITHOUT Essence.
       
      There is no such thing as truly Living WITHOUT Essence. That is an impossibility. But the Personality can forget to such a profound degree that it is almost as if there is no Essence and it’s difficult to remember that Essence exists in others around that individual.
       
      Living WITHOUT Essence is a rejection of any higher part of you, any greater trust in a pattern that may be orchestrated by other parts of you. Rejection of Essence is a way to live. Many do it. Many get by doing so. But when the Essence is rejected it can tend to be quite shallow, superficial, sensitive, defensive, reactionary and navigation is based almost entirely on stimulation. If this feels good I will do this. If it feels bad I will avoid this. So when Essence is rejected you tend to navigate based on those two factors in your life.
       
      Most of you are done with this. You will still go for that which is not easy, that does not bring pleasure, because you see a higher picture, a bigger picture, a greater context.
       
      So we would like to say that none of you here that we can see live WITHOUT Essence. There is not--, this concept is long in your past. We do not see a rejection of Essence among any of you.
       
      However, many of you live FOR Essence, and what we mean by this phrase is that you do the work that is necessary to be alive. You go to work. You search for resources. You feed yourselves. You endure your days. You endure your routines. You move through your years and exist as a physical being.
       
      This is Living FOR Essence. You are doing the work of being here, at all. This is a necessity for Personality to sustain its existence in any kind of consistent form.
       
      So to live FOR Essence is vital. And you do it. It is not an either/or scenario as Troy might have thought in presenting this idea for a topic. You do not live FOR Essence OR live AS Essence. You will always live FOR Essence because without you Essence cannot be here.
       
      Everything you do, and this is quite important for you to comprehend before we move to how you live AS Essence, everything you do is FOR Essence. Everything. All of the most mundane. All of the simple decisions. All of the pleasures. All of the endurance of your routines and getting through. And your illnesses. Your headaches. Your body aches. Your ageing.  All of this is FOR Essence because you ARE Essence.
       
      You are an extension of Essence. And while it can seem as if you are separate from Essence because you are here doing the dirty work, you will eventually, and we know this from experience and we know this from watching over many of your incarnations, eventually see just how beautiful you have been as a representative of your Essence in your life.
       
      There is no one here who is not doing what we refer to as Good Work. Everything you have been doing feeds into what is most important or what can be taken from this life in some meaningful way FOR Essence. Even if you are still trying to figure it out. Or feel as if you’ve hit a wall. Or feel as if you are moving in circles. It does not matter. That is what it is like to live FOR Essence.
       
      It may seem boring or it may seem as if there is no purpose or point. But there is. And reminding yourself that you are at the very least a representative of your Essence in all that you are doing is somehow meaningful, even if it only means that it got you to the next day of existence as you, as a representative in another day in this amazingly unique dimension of reality.
       
      If you were not taught that there was something else so much more important or some vague purpose that you were trying to land, if you were not taught this in your culture and just woke up to your day as a being in this adventurous, wonderful dimension of sensuality, pain and pleasure, you may be able to wake up and celebrate that day a little bit more before it even gets started.
       
      So we encourage you as our students to occasionally wake up and own your day as your own and take a little bit of credit for the hard work you are doing to be here, to hold yourselves together in this form as a sensory unit, a sensory point in time for this vast part of you that exists as Essence. You are unique as a fragment of your Essence. And to wake up into your day owning this and knowing how beautiful this is can change your days and cumulatively help you to feel as if you are living a different kind of pattern than a circle.
       
      Now, one of the most profound questions that we know that we could ask of you in terms of giving you a sense of what it is like to live AS your Essence, and for a moment, each of you we invite to receive this question as profoundly as possible. Presuming that we are asking this of you as Essence, as a representative of Essence, with your Essence present in this room, through you as you: What if THIS is all there is?
       
      What if THIS is it?
       
      And by that we mean, the life that you have is exactly, deeply, profoundly who you are. You are not looking to be someone else, to find another part of you, to rise above who you are, to get out of your way. What if this is IT? Can you love this?
       
      If this is IT, can you love this? Can you be this? Can you let yourself be this?
       
      The reason we describe this as a profound question is because it helps you to gauge, when you feel the response to that question, how distant you are from Living AS Essence vs Living FOR Essence. You are doing all the hard work of being here, but sometimes you forget to bring in that dimension of Essence that LIKES being here, that owns being here, and is delighted that if it were to end tomorrow, it was worth it.
       
      Your presence here at this gathering is one of the ways you live AS Essence. You’ve done the hard work and this is part of the gift that you give yourself. This is one of the ways you give a gift to yourself AS Essence. Living FOR Essence means, as we said before, doing the work of being here. Coming to something such as this where you get to be with those who resonate with you, to sit with us as Teacher and Students. This is Essence. This is the gift of Essence. This is Living AS Essence. You cannot always do both at the same time, and often you will be Living FOR Essence more than Living AS Essence, if you were to determine it using that language. But giving yourself gifts such as this is one of the ways that you live AS Essence.
       
      However, it does not always have to cost so much. You can do this without spending any money, or spending any resource other than Choice. Walk outside and look at the colors around you. Look at the faces of others who exist inside this dimension with you. Look at the animals. Look at the plants. Take a walk. Anything that is in addition to the routines and obligations and endurance that you go through to be here FOR Essence. Anything you do in addition to that as a gift is one of the ways you continue to anchor Essence here and live AS Essence.
       
      Do you understand?
       
      [Response] Yes.
       
      If you want to get to a point where you can say if this is it, this is mine. And saying that as Essence. This question does not imply that there is no more or that there is not more to do. It is simply that if you can get to that point to ask that question and embrace that moment and be OK with it, you know you are closer and closer to existing not only as a representative of Essence but as a host for Essence, AS Essence.
       
      From here we will take any questions that you might have on this subject and see if we can respond in a way that is meaningful.
       
      [Question] If I can phrase my question clearly. I’m very interested in uploading of experience to Essence. If you could speak a little bit about how this process can be enhanced rather than waiting until a later phase when there may be an upload of experience to Essence. How can that be done on a more consistent basis? If you understand my question.
       
      Yes, we do.
       
      Rather than waiting for the cycles that come around when the uploading, so to speak, inherently occurs, all you have to do is make time for it. This can be done through meditation, through active invitation to connect to Essence, whatever that might mean to you at the moment, and can even be done simply before bed. Just taking a few moments to sit and think about your day and, as cliché as this may seem, if you were to sort each day in terms of gratitude and appreciation, this does more to keep the flow of uploading occurring on a regular basis than anything else you could likely do.
       
      It is not empty work to do this. It can change a life, in fact. To add to a day the time it takes for you to find SOMETHING, even if only one thing that you appreciate or have gratitude for. And this does not have to be in a way that is forced. Or simply listing to complete a list or to fulfill a routine. You must do this in a way that matters to you.
       
      If there is nothing you are grateful for that day, then so be it. It may be a shitty day. [Laughter]
       
      Those happen. [Laughter]
       
      So the work of uploading can be done through that simple time that you take to see what it is you are grateful for that day. You do not have to write a list. Just take a moment to think about it, and that creates the circuitry that keeps that flow of information going.
       
      Does this sound easy enough?
       
      [Response] Yes.
       
      It is surprising, now that we are on this side, how little we did this across our incarnations. And it is often surprising to you as well in your Review, how little you paid attention to what mattered in the life because you thought something else should matter more or could matter more or was supposed to matter more.
       
      The reason this works is because when you do Review, you do not only look through . . .  simply to look over the life. You look for what mattered in the life. You look for what evolved you. You look for what can carry over to another life that matters. And while there is pain and suffering and struggle in a life, it is what you take from that, what you do with it that matters more than the actual experience of the pain.
       
      So when you take a moment to extract the gratitude from a day you are doing the same work you are doing in Review, the work of extracting the gratitude and appreciation and what mattered in that life.
       
      Next question.
       
      [pause] 
       
      No pressure. We will relax with you. [Laughter]
       
      [Question] Can that gratitude and appreciation be for some, say, belief system that isn’t necessarily accurate? Would it include something like that?
       
      Rephrase your question.
       
      [Question] Well, say for like, someone who was religious or Christian and their appreciation or their standards for appreciation may be toward their God. Would that still apply?
       
      To some extent, yes. When it is a programmed function there is little being done. If it can expand beyond what is expected to be appreciated and the individual can identify with meaning that which is appreciated, that it is an actual thing and not an imaginary being, then the effect does matter, does have a way of bringing more of Essence into the life and more of an uploading process for the life.
       
      But if they are only showing appreciation for a vague presence that is defined by another as being a part of the life, then the effects are purely for the Personality’s amusement.
       
      [Question] This question is going to piggy back Bobby’s because I was kind of thinking the same thing. So, I am usually always appreciative. But actually saying Essence, but I include it all, you know, my guides, my higher self. So basically I answered my own question. So I am, I mean, I don’t have to say, “Thank you, Essence!” But I’m saying thank you to the whole, I guess, to all who watch over me. Would that be the same?  
       
      Yes. However, we do encourage each of you to occasionally include thanking yourselves. Not just the invisible forces that you represent, that you are a part of that as well.
       
      [Question] OK, so I have a question. How can you, if you’re confronted, let’s just say the bulk of your day with others that cannot or do not show their Essence freely, how can you stay in yours? How can you keep your peace when no one else is?  
       
      By minding your own business. [Laughter] By not hiding.
       
      We know there are some whose lives require strategy in terms of feeling safer and creating a sense of safety in manifesting themselves on the terms that they feel they are. And that is simply a part of the work of that lifetime then.
       
      However, whatever form it takes as YOU, one thing that can help is that, is to remember that it is not lost, it is not gone, it is not more of a challenge for you to hold that truth of who you are just because others cannot or will not or contradict that. It may be your beautiful gem of a secret that you carry around and only allow glimpses of. That is up to you. That is your choice. Or you can burst it forth and let them deal with it. That is up to you. It is your choice.
       
      But unhooking yourself from the others around you as a source of your identity is one of the first steps that you must take to be yourself or to be comfortable in yourself. When you do this, it has more of an effect and an invitation to others to do the same and it is far more helpful and loving than to hide who you are and allow others to remain locked in their illusions.
      We do not say it is easy though.
       
      [Question] Just before this session, we had a nice talk, Michael and I, my fellow Scholar, and we were talking about the neutrality inherent in our design. How we are processing what we observe around us. The ability to see the ugly and the beautiful and somehow just see it for what it is before you, how should I put it, start working with it. Before you internalize it and make it your own. And I’m thinking about . . . the gratitude and appreciation that we express and about what. What I’m heading toward is this. So I really like everyday stuff, somehow. It’s fascinating, you know. I can’t really see anything that is boring or unnecessary because everything is about how I choose to deal with it. And at the same time I’m really seriously allergic to, “Oh my God! . . . .” Well, it’s not! It’s really not, and at the same time when it is not I have the ability to finally get to the point where I can see the VALUE of it. I mean, not feel overly heavy about it, or joyful. It’s not that I regret it but you know sometimes I could be without this shit. At the same time I can see what it brought you. And I’m heading to my question now. So, I wonder if you can see if my Essence reads that as some kind of appreciation and gratitude of what is going on in my life. I do have ups and downs and I swear and curse a lot but at the same time, you know, that’s the journey. But, I don’t feel overly emotional about it. Do you understand what I mean?
       
      Yes. [Laughter]
       
      First, Scholars tend to inherently have a fascination with this dimension anyway. It is often fascinating. Not always, and not all designs of the personality for a Scholar will find it fascinating. Some find it appalling. [Laughter]
       
      But as you begin to live as Essence, you begin to find the extraordinary in the ordinary and no longer is the magic of this dimension some place outside of reach, but in simply running an errand. And communicating to one another across time and space. And hugging one another. And going to work.
       
      There is magic in these mundane moments. And the Scholar may have a leg up in the fascination with the mechanics of existence, the mechanics of a day, the workings of existing. But all Essences, all Personalities who are seeking to live AS Essence simply need shift perspective and take a moment and recognize the magic in the mundane, the extraordinary in the ordinary.
       
      And your term we will add to the gratitude and appreciation. Because sometimes it does not always feel good and the term VALUE is more appropriate for your list as you assess your day. You may not be particularly grateful. You may not have appreciated a certain experience in terms that feel that those terms are warranted. But you may be able to recognize the value, or to know and trust that you will find the value, you will create the value from that day.
       
      Did we respond with relevance to your meandering question? [Laughter]
       
      [Response] You did, Michael, thank you.
       
      [Question] I have a clarification on Pat’s question. Can you find value in terrible events?
       
      Of course.
       
      [Question] Do we have to? [Laughter]
       
      You do not always have to figure out the value of a terrible event while in it. Or while even in the life that had the terrible event. But there will always be value found in it. And sometimes you do not have the capacity or the strength to do that only as Personality.
       
      So to live AS Essence means that you will naturally recognize or create the value in any experience but sometimes, and we say this gently and lovingly, you simply cannot. It is something that will have to wait. And it is only a burden to think that it should be expected of you to grasp the value. If you can, it does work in your interest. It does benefit the life. It does increase your capacity for health and confidence and safety and security in your existence.
       
      But sometimes you simply cannot. And it would be irresponsible to expect that of you, of yourself. What happens when you give yourself permission to say, “That sucks and I do not understand why I experienced this or why it is happening,” is that you then start to make room for the time when you can make sense of it. Because you are no longer entangled with it in a way that locks you in a loop, but breaks that loop in a way that you can return to it when you can. When you can see more clearly. When you can stand more firmly. When you can hold more.
       
      So, yes value can be found in EVERY terrible event but sometimes it takes a little more than a day to figure that out.
       
      Did this answer your question?
       
      [Response] Yes.
       
      [Question] I’m going to piggyback on that and tie back to something that was discussed yesterday in the 7 Choices. Is it possible when we’re trying to rationalize or make sense of bad things that happen to us or devastating things that happen in the world, we were just saying maybe you can’t understand the value now but at least you’re creating that space? Is it possible right now with the Choices of TO SEE and the Choices of TO KNOW, maybe you can see ENOUGH at this moment but you really can’t see MORE? You can know ENOUGH. You know that it sucks, that it’s shitty or that people shouldn’t have died but you can’t see MORE. But you’re creating that space for yourself that eventually you will see and know MORE?
       
      Yes. It is the difference between pulling the blinds on the window or keeping them open so that you can still see when something goes by that will matter. If you pull the blinds, then you have no more options to see beyond what you have seen. Keeping the blinds open, so to speak, allows you to at least keep the window clear for when or if some clarity comes.
       
      Do you understand?
       
      [Response] Yes.
       
      Yes, sometimes you cannot see much from the window but it is better to keep the blinds open so that you can invite more information than it is to close it and refuse it.
       
      [Question] Since you have the ability to review as you are going during a lifetime, are there scenarios where you’re finished and there’s really not much left to review once you’re on the Astral plane? Like really be conscious of the Review of the entire lifetime before you die.  
       
      Let us rephrase the question to see if we are understanding correctly. You are asking if you have done Review through the lifetime and you reach the Astral plane, what’s left?
       
      [Question] No. I’m saying, can you be so thorough and so aware during the lifetime and review as you go that once you do go to the Astral plane that you’ve already completed your Review?
       
      No. There will still be a Review. However, when you have spent a great deal of the life keeping that circuit alive so that the information from the life, the extraction of the experiences and meaning, value, gratitude, appreciation are there already sorted, then the experience on the other side in the Astral is one of rejoicing in higher proportion to reviewing. However, reviewing will always be a part of the process.
       
      [Question] It’s more like a highlight reel?
       
      Very much so. [Laughter]
       
      [Question] My point would be if you do the work more consciously and be aware of it and have my Personality participate in that.
       
      Your processes of Review have great variation in how they come about. And as you are older souls they often are hilarious because the Old soul has, regardless of the Personality struggles within the lifetime, the membrane difference between Personality and Essence is so fine, so thin that upon death it is often very quickly if not before death your humor shifts to its natural morbid state. [Laughter] And you look back over the life and see the hilarity in even the worst of your adventures. [Laughter] We dare say that some of you with the most struggles have the most in your audience for Reviews of your life. [Laughter]
       
      [Response] So it’s like a group event. So-and-so died and it’s going to be fun let’s go!
       
      That is not inaccurate. [Laughter]
       
      It is different for each fragment, of course. But many of you are old friends and quite often look forward to the mess that was a life and its beauty.
       
      Let us ask you, and you can answer this however you choose, all at once or individually, but as you sit here with us, how confident and comfortable do you feel you are in being not just the representative of your Essence but that you simply ARE now your Essence at this moment?
       
      This is IT.
       
      [Various responses.]
       
      That would make us cry if we had eyeballs. [Laughter]
       
      Your biology responds to truth through tears but since we do not have that capacity we will just say that it would if we could, but we still have a response that is moving to us. And to describe it in Causal terms may take another session. [Laughter]
       
      We invite you to remember what was discussed here and to carry that forward through your days here that are a gift to you and a gift from you. And we will speak to you again in your tomorrow.
       
      We will conclude here for today.
       
      Good evening to each of you. Good-bye.
    • Troy
      By Troy
      [Excerpt from Michael Speaks: Conscious Connection to Essence (Part 3 of 3)]
       
      Note: This entire set of sessions is highly recommended. 
       
      [Michael_Entity]
      In our sharing with you our various perspectives of what is and isn’t being conscious of Essence, we believe a practical examination of each Essence Role would be beneficial. In our examination we will share what we perceive are the Maya (or Great Lesson) of that particular role and a more ‘organic’ approach to determining what might be considered rejection of Essence or what might be considered acceptance of Essence.
       
      We will note here that the positive and negative poles of the Essence ARE NOT indications of being conscious or accepting of Essence. A fragment in the Negative Poles is just as potentially “in Essence” as a fragment in the positive poles, at least in terms of experiencing its life. What we have sought to exchange with you is what it means to reject Essence or accept Essence as part of your primary being. Those who reject Essence are in deep isolation and a myriad of other traumatic or deteriorating experiences, regardless of how together their life appears or how wonderful their work and relationships and successes are. Those who are accepting and conscious of Essence usually have the enthusiasm to ‘make the best of everything’, even in the midst of what ‘should’ be devastating. Poverty, drama, accidents, horror are NOT signs of disconnection from Essence, they are merely experiences. A positive pole role can still be at its apparent ‘best’ yet still be disconnected from Essence. A negative pole role can be as difficult and trying as expected, and be conscious. The keys are in the act of Decisions and CHOICES.
       
      In the moments of your darkest despair, if you can “look up” and recognize that this space is simply where you are at the moment, even if you seek no resolution beyond that realization, half of your battle is completed. When you say “yes, this is where I am right now, I know I could do something but I do not feel like it right now”, you have granted yourself an open door to Essence. Acknowledging your state of mind, your resistance, your struggles, etc. are in that very moment your decision and choice to allow or change, you become immediately centered and present, regardless of your choice in either direction. This will immediately and in that moment connect you consciously to Essence. This does not mean your mood or situation will magically remove itself from your life, but you have opened your world and option for greater probabilities by that single choice, a millionfold.
       
      Besides your initial acknowledgment that you may have dropped your connection to Essence, we will say that the most powerful and profound choice you can make next is to ASK FOR HELP. The body is not designed to sustain animation and life without connection to Essence for any extended period of time once sentience has moved in. We want to note at this point that there is no REAL disconnection from Essence; we merely use these terms for convenience, even the term ‘rejection’ is inaccurate in light of the truth, but these terms capture the experience and we will continue to use them with this understanding. We will begin now with each Essence, but first, we will pause for a few questions, if there are any, about what we have shared thus far.
       
      Therefore, each Essence will have its “Great Lesson” and this ‘lesson’ will always recur each lifetime in some form. There will be no lifetime that does not struggle with this ‘lesson’, however briefly. Regardless of the dynamics of personality and its chosen emphasis of challenge, the Essence IN ITSELF has its challenges, though it is seen from a very different perspective and eagerly played with. This results from Essence “forgetting” the inherent challenges of the physical plane while being Astral. The body has to regain consciousness each lifetime regardless of soul age and seeks to grow back into the soul age last reached in the previous life.
       
      We will address the SCHOLAR now. The Scholar that is connected to Essence and conscious has learned its Great Lesson, which revolves around the reality of shared love. This Scholar has realized with a great amount of profundity that they will not love another until they have sought to love themselves. As we have said, there are many of these Role symptoms you all may find applicable, but for each Role, you will see they are a deeper lesson when specifically considered. All other Roles have an “easier” time at loving and being loved than the Scholar does. The Scholar who is connected to Essence has realized they are whole and complete, that they like themselves and have decided to trust and open their hearts to their life. They recognize that ALL aspects of life are capable of being loved, even themselves and all the hard times passed through.
       
      When the Scholar is disconnected or rejecting of Essence, they do their best to ignore their lives, to resist the examination that not everything is fine. This Scholar refuses to examine their vulnerabilities and have not dealt with their shadow feelings, resulting in acts of dominance or power struggles. They have never experienced intimacy of any depth due to these things. They become adept at arguing their points, ignoring the pains of their past, destroying or deteriorating any relationship or person whom touches too closely too personal areas of pain and sensation. They are Stubbornness manifest. They, more than any other Role, truly fear what is called love. The disconnected Scholar can still bring in a definite resource of love into their lives, but this is usually sought only out of need for refuge, a place to securely hold up the walls around their own hearts. The Scholar disconnected from Essence can be one of the most painful and emotionally tormenting of all exchanges for someone trying to love them.
       
      Some suggestions for bringing more of Essence in might be to talk to children about their perspective on life, actually play with children or play on a child’s playground. Seeking laughter of any kind brings Essence immediately back in for a Scholar. Seeking the experience of the aroma and visuals of botanical gardens or observing the ocean can help, or having flowers within visual and olfactory range.
    • Kasia
      By Kasia
      [Excerpt from Michael Speaks: Configurations]
       
      [LisaC] what do the roles listed have to do with the position they were paired with? Like why was server listed as love position?
       
      [M_Entity]
      LOVE is that which initiates and is part of EVERYTHING. Love, in terms of the Configurations and the resonance to the Server, is in the fact that the Server Essence is primary to this Universe. The Server Essence inspires on a most basic and attainable level, as does Love.
       
      This resonance DOES NOT, however, mean that only certain Roles will gravitate to the Positions. We merely showed the archetypal correlations so as to enhance your understanding of the Positions. LOVE knows what everyone needs, just as a Server does. A LOVE Position can be inspiring and enthusiastic, or obnoxious and manipulative, as a Server can be.
       
      We realize some of the correlations may appear counter-intuitive, but we remind you that correlations must be considered in context.
       
      For instance, we do not suggest making this sequence parallel to the Chakra System. Though it may very well “work,” it is not a shared context. We believe the most confusing correlations, besides the Server/Love, may be the Scholar/Support, and Artisan/Knowledge. We find the resonance particular to the Configurations because Artisans are ironically highly structured Essences and can refine a great amount of energy and information quite swiftly. A Scholar does not do so. A Scholar is far more interested in indulging in the information, for the sake of the information, than to refine it. As far as the Scholar/Support, we find the resonance there to be in that the energy of the Scholar does not get “invested” in any one angle, and can therefore remain objective, supportive, and cohesive to a group. This does not mean the Support Position does not contribute knowledge, but that it is not invested in any outcome.
    • Troy
      By Troy
      [Excerpt from Michael Speaks: Conscious Connection to Essence, Part 3]
       
      MEntity:
      We will address the PRIEST now. The Priest who has a connection to Essence realizes that life is full of many truths and each experience has its own truth. More than any other role, this role when connected to Essence has a deep and profound trust in life, knowing with true perception how to pass through the next moments and lead others through those confusions in life as well. Life is intuitively navigated.
       
      When disconnected, this Essence lives in a world of concepts and ideas, rational thinking and over-analysis. This would normally seem harmless, but the Priest disconnected from Essence enforces these rationales, ideas, and over-analysis to the point of destroying the life or misleading others as a means for false validation of beliefs. They lose their ability to adapt to the nuances of life and seek only to remain in a predefined, structured, and thought out picture of life.
       
      This removes their ability to intuit and trust in life, but creates severe judgment and enforcement of fear. This Role more than any other Role can make a lie become a profound but false truth about themselves, life, or others. They are Arrogance manifest.
       
      To help bring the Priest back into connection, we suggest to this Role more than any other to literally make time to communicate to what you consider to be your higher self, every day. We also suggest purchasing or making a set of cards with inspirational affirmations or a book of quotes that can be a “message” or “thought for the day”, or whenever in need, to help lend insight from someplace beyond analysis.
    • Johanne
      By Johanne
      Traduction d’une causerie avec l’entité Michael à New York, le 26 janvier 2014
      Source anglaise : https://our.truthloveenergy.com/topic/111-20140126-nyc-michael-speaks-wants-needs-of-essence-roles/?tab=comments#comment-208
       
      Entité Michael (EM) : Bonjour à tous.
       
      Nous sommes maintenant ici. Nous avons compris que Troy nous demande de discuter de ce que nous pourrions décrire comme les DÉSIR et BESOIN de chaque Rôle de l’Essence. Nous avons abordé cela d’une façon qui nous l’espérons sera facile à valider pour chacun de vous et des Rôles.
       
      Cet angle d’approche des Rôles en termes de désirs et de besoins a déjà été abordé de différentes autres façons mais aujourd’hui nous allons en parler spécifiquement dans ces termes.
       
      Nous allons définir le DÉSIR d’un Rôle comme étant une forme de navigation plus consciemment accessible tout au long de votre vie. Indépendamment de votre But, de votre Pôle positif et du reste de vos Attributs, il sera toujours un facteur déterminant pour vous tout au long de votre vie. Plus particulièrement, plus vous serez en contact avec votre Essence, et en contact avec votre Rôle, plus il se manifestera. Il sera probablement présent indépendamment du degré de conscience que vous avez de votre Rôle, mais il sera peut-être d’autant moins évident que vous serez moins conscients de votre Rôle.
       
      Nous savons que votre Rôle-moulé sera probablement quelque chose que certains d’entre vous voudront considérer pendant que nous aborderons les Désirs et les Besoins, et il peut être pris en compte, mais nous suggérons que vous vous en teniez au Rôle de votre Essence pour déterminer le niveau de puissance et de pertinence des Désirs et des Besoins. Le Rôle-moulé aura toujours une certaine pertinence mais nous suggérons que vous utilisiez votre Rôle comme une façon d’explorer ces Désirs et Besoins pendant que nous les décrirons.
       
      Nous définirons les Besoins comme une forme plus subconsciente de navigation tout au long de votre vie.
       
      Ainsi, comme vous devenez plus conscients de ce que vous voulez dans la vie, il y aura toujours des Besoins qui seront le pendant dans votre navigation. Vous ne pouvez pas fonctionner au cours de votre vie, sur le plan de la navigation, seulement en désirant. Et, en matière de Besoins, vous ne pouvez pas non plus laisser cela seulement à votre navigation subconsciente. Éventuellement, l’individu dans sa globalité va reconnaître, jusqu’à un certain point, ses Désirs et ses Besoins.
      Quand nous décrivons les Besoins pertinents à votre Rôle, cela ne veut pas dire que vous devez les amener à un niveau conscient sur une base régulière. De simplement les connaître et de valider que c’est une forme subconsciente essentielle de navigation pour vous, peut grandement vous libérer dans vos expériences et votre navigation tout au long de votre vie.
       
      Vous n’avez pas à faire de travail supplémentaire pour que ces Besoins soient comblés. La différence entre les Besoins et les Désirs c’est que vous aurez tendance à chercher à combler activement les Désirs. Les Besoins seront comblés d’une façon ou d’une autre.
       
      Souvent, s’ils ne sont pas pris en charge et reconnus, les Besoins seront comblés d’une façon négative ou difficile.
       
      Donc quand vous évaluerez vos Besoins pendant que nous les décrirons, examinez votre vie et voyez si vous pouvez voir un patron dans votre histoire qui montre comment le Besoin a été comblé, d’une façon négative ou positive. La même chose vaudra pour les Désirs ainsi que pour la poursuite de ce que vous voulez. Parfois cette poursuite se fait d’une façon positive, et par cela nous voulons dire d’une façon qui est bénéfique à vous et toute autre personne impliquée; et parfois d’une façon négative, d’une façon qui vous désavantage ou qui vous comble si superficiellement que vous en voulez  encore plus.
       
      Ceci nous amène au point que ces Désirs et Besoins sont une forme permanente de navigation. Il n’y a pas de « ligne d’arrivée » où ils seraient comblés. Ils seront comblés seulement jusqu’à un certain point et ensuite ils vont se transformer pour devoir être comblés à de nouveaux niveaux. Il n’y a pas de fin à votre poursuite, et pendant que nous décrirons les Désirs et les Besoins, et que vous examinerez votre vie et vos expériences par rapport à eux, vous pourrez voir comment dans le passé, ils ont été comblés de façons différentes de ce que vous pourriez vous attendre à ce qu’ils soient comblés maintenant.
       
      En passant, ceci est vrai pour tout dans notre système. C’est pourquoi il  peut y avoir sept Buts partagés par des milliards de personnes et poursuivis d’une multitude de façons pratiquement illimitées à cause du facteur du choix et de votre individualité unique. Et ainsi en est-il des Désirs et des Besoins.
       
      Avant d’aborder les descriptions que nous pouvons offrir pour les Désirs et les Besoins des Rôles, nous allons vous demander si vous avez des questions à ce point-ci sur l’ensemble de la dynamique des Désirs et des Besoins en général.
       
      Commentaire : Je ne pense pas
       
      EM : Nous allons donc continuer.
       
      Nous allons commencer avec le SERVEUR et décrire les DÉSIRS d’un Serveur :
       
      Le facteur de motivation le plus conscient pour le Serveur est sa volonté d’être UTILE.
       
      Plus spécifiquement, d’être efficace. Le Server veut faire une différence.
       
      Pour ceux dont le Rôle-moulé est Serveur, cela peut se rapporter à vous, et en général, ces Désirs et Besoins sont pertinents pour tous. Mais quand il s’agit de votre Rôle, et si vous êtes exacts dans votre estimation, cela devrait résonner tout particulièrement pour vous, d’une façon profondément authentique.
       
      Pour les Serveurs qui écoutent ceci, cela devrait résonner comme tout à fait vrai que de vouloir faire une différence, être efficace et aider, est un facteur de motivation conscient dans votre vie.
       
      Ce que le Serveur a besoin, et qui motive subconsciemment sa navigation tout au long de sa vie, c’est d’ÊTRE AIDÉ, d’être touché, d’avoir quelqu’un d’autre qui fait une différence pour lui.
       
      Si vous connaissez un Serveur qui se sent inefficace, ne sent pas qu’il fait une différence, vous découvrirez souvent qu’il se débat pour combler le Besoin d’avoir quelqu’un d’autre qui le touche, l’aide, fait une différence pour lui. Souvent, il restera coincé jusqu’à ce qu’il permette que cela arrive ou jusqu’à ce qu’il navigue vers quelqu’un qui est suffisamment efficace dans sa propre vie.
       
      Être efficace et être touché ne sont pas des états en contradiction l’un avec l’autre et ne sont pas mutuellement exclusifs, et quand nous décrirons les autres Désirs et Besoins, cela s’appliquera à tous les Rôles. Mais si l’un est négligé plus que l’autre, il tendra à dominer votre navigation plus que l’autre.
       
      Nous allons maintenant parle des PRÊTRES :
       
      Ce que les Prêtres veulent et qu’ils sont le plus consciemment motivés sur le plan de la navigation est de GUIDER.
       
      Les Prêtres veulent Guider. Ils veulent diriger et orienter les autres dans une direction qu’ils considèrent comme étant la plus bénéfique pour un individu ou un groupe. Donc pour les Prêtres, ce que nous pourrions décrire en matière de Désirs, est le désir de GUIDER.
       
      Ce que le Prêtre a souvent besoin et par quoi il est motivé inconsciemment sur le plan de la navigation, est le DÉTACHEMENT, de prendre du recul. Le Prêtre a besoin de perdre l’investissement dans ce quoi il désire guider ou ce qu’il essaie de diriger. Quand les Prêtres comblent ce besoin de détachement, de prendre du recul, ils deviennent encore plus capable de guider.
       
      Pour ceux qui participent dans cette salle, sentez-vous libre d’intervenir quand nous abordons votre Rôle, que ce soit par rapport à la validation ou à des questions sur le Rôle. Les Prêtres dans la pièce : avez-vous des commentaires ou des questions?
       
      [Question] Est-ce que le détachement a quelque chose à voir avec les obligations personnelles ou l’attitude personnelle; cela veut-il dire que nous devons le prendre d’une façon moins personnelle?
       
      EM : Oui. Par détachement, c’est exactement comment nous pourrions phraser cela davantage : ne pas prendre les choses aussi personnellement; prendre du recul; se distancer; créer cette différenciation entre ce que vous guidez et vous en tant que guide.
       
      Parce que les Prêtres sont un Rôle inspirant, il est facile de confondre Projection et Réflexion. La façon dont nous faisons la différence entre ces 2 mots est que la Réflexion vous permet d’être empathique avec une autre personne ou un groupe. Elle vous permet d’avoir la vue d’ensemble et de vous voir dans cette vue d’ensemble. La Projection (ce qui est très facile à faire pour les Prêtres) est d’imposer une vision au groupe de sorte qu’il n’y plus d’implication de l’individu. Il s’agit plutôt de ce que le Prêtre pense être le meilleur.
       
      Donc, quand vous pouvez vous détacher, il est beaucoup plus facile d’accéder à l’état de réflexion où vous vous voyez réfléchis mais non projetés sur eux. Comprenez-vous la différence? Est-ce valide pour vous?
       
      [Commentaire] Oui
       
      EM : Nous sommes aussi ouverts aux questions que nous savons être disponibles dans le clavardoire si elles portent sur les Rôles. 
       
      Maintenant nous allons parler des ARTISANS :
       
      Les Artisans sont consciemment motivés par le Désir pour l’ORDRE, la STRUCTURE. Il se peut que cela ne soit pas toujours évident pour plusieurs Artisans, mais ils s’efforcent toujours d’une façon ou d’une autre de mettre les choses en ordre, de garder les choses en ordre, de garder les choses droites.  C’est surtout à cause des entrées multiples que possède un Artisan, de sorte qu’il devient essentiel pour l’Artisan de naviguer sa vie en gardant une forme quelconque d’ordre et de structure.
      Donc ils veulent ORDRE et STRUCTURE.
       
      Ce que les Artisans ont besoin et ce qui les motivent inconsciemment est la RECONNAISSANCE. Plus que n’importe quel Rôle – incluant les Sages, croyez-le ou non – les Artisans ont besoin de reconnaissance, ont besoin d’être reconnus, ont besoin d’être honorés d’une façon qui valide leur existence, et ce, encore plus que le Serveur.
       
      Nous pensons que c’est parce que les Artisans chevauchent sans cesse les forces créatrices qui sont malléables au-delà du tangible, si l’on peut dire, travaillant très soigneusement ou chaotiquement pour les amener dans une forme. Cette reconnaissance leur apporte de la rétroaction qui leur laisse savoir que ce qu’ils créent ou ce à quoi ils donnent forme est vu, est reçu.
       
      Y a-t-il des Artisans qui voudraient commenter ou valider ces Désirs et Besoins?
       
      [Question] Définitivement, je résonne avec ce que vous dites. Je me demande, au moins pour moi, s’il y a dans mon désir de créer de l’ordre, cette connexion émotionnelle inhérente … viser l’esthétique, viser la beauté. Est-il peut-être nécessaire, comme le Prêtre, quelquefois – afin de prendre la meilleure décision – de trouver un certain sens de détachement? Quand vous êtes si émotionnel, et que vous êtes personnellement engagés dans ce que vous essayez d’accomplir, vous perdez de l’objectivité, et donc vous avez besoin de vous en retirer.
       
      EM : Ce peut être le cas mais pas autant que pour le Prêtre, du moins dans le contexte de votre question. Dans le contexte de ce sujet et le contexte de votre question, nous dirions de vous tourner vers vos Besoins. Votre désir pour l’ordre a besoin d’être reconnu. Une fois qu’il est reconnu, une fois que la forme que vous avez fait émerger du chaos est reconnue, honorée et (vous n’aimez pas ce mot mais nous allons l’utiliser ici avec légèreté) respectée, il est beaucoup plus facile pour vous de laisser aller la nécessité de l’ordre. Il est beaucoup plus facile pour vous de faire de la place au chaos si vous sentez que la nécessité, le désir pour l’ordre, est reconnu. C’est seulement quand cela n’est pas reconnu, que cela devient plus comme une priorité, plus comme une défense et a plus d’importance pour vous. Comprenez-vous?
       
      [Commentaire] Oui
       
      EM: Nous voulons prendre le temps ici de dire que ces besoins peuvent aussi être comblés par vous-mêmes. Ils ne sont pas dépendants des autres personnes. C’est agréable quand d’autres sont capables de contribuer, mais vous n’êtes pas bloqué dans un méandre de votre vie attendant que quelqu’un vous reconnaisse. Vous pouvez vous apporter cette reconnaissance à vous-mêmes. Vous pouvez vous aussi reconnaître que vous avez apporté de l’ordre et que c’est magnifique, et que c’est assez pour le moment, puis faire de la place pour un peu de chaos.
       
      L’ordre pour un Artisan est l’équivalent de la Beauté, parce que la Beauté est à la base la reconnaissance de patrons dans le chaos, et dans le cas des Artisans, l’ordre est souvent la manipulation délibérée des patrons pour faire ressortir cette Beauté à partir du chaos. Comprenez-vous?
       
      [Commentaire] Oui
       
      EM : Donc pour répondre davantage à votre question sur le détachement et le recul : reconnaissez que l’ordre et la beauté que vous avez cherchés à apporter est actuellement là et non quelque chose que vous devez continuellement maintenir à tout prix. Cette reconnaissance est votre forme de « détachement ». Et si nous ne sommes pas clairs, sentez-vous libre de parler et de demander plus de clarté.
       
      [Commentaire] C’est clair
       
      EM : SAGES.
       
      Ceci peut sembler évident mais les désirs d’un Sage et sa forme de motivation consciente de navigation tout au long de la vie, est le désir de COMMUNIQUER. D’une façon plus élaborée, nous dirions « être vu » et « être entendu ». Nous préférons le terme « communiquer » parce qu’ultimement, ce n’est pas seulement être vu et entendu, c’est aussi entendre et voir. C’est de créer ce circuit de communication, cette expérience d’échange. Ainsi un Sage trouvera toujours, sous toutes ses autres motivations, et comme une fondation, ce désir de communiquer, d’être vu et entendu et de voir et d’entendre, d’avoir un véritable dialogue, un véritable échange.
       
      Ceci devrait être évident pour les Sages mais souvent ce qui motive inconsciemment les Sages, et ce qu’ils ont besoin, est l’AFFECTION. Plus que n’importe quel autre Rôle, les Sages sont les plus avides d’affection. Ils bénéficient le plus de la proximité physique, du toucher et des contacts. Cela ne veut pas dire qu’ils veulent que vous les caressiez sans invitation, mais qu’ils ont, et encore plus que les Artisans, de la difficulté à se sentir présent dans le monde. Ils peuvent sembler présents et ils peuvent sembler très conscients d’eux-mêmes mais c’est difficile pour eux de ne pas avoir une forme quelconque de contact physique, une proximité physique quelconque, pendant trop longtemps. Étreindre un Sage est beaucoup plus facile qu’étreindre un Roi.
       
      Quand le Sage reconnaît qu’il ou elle est motivée inconsciemment par ce besoin d’affection,  cela peut l’aider à expliquer grandement pourquoi il gravite autour de certaines relations et certains scénarios. Même s’ils sont complètement hors de leur élément, mais que ce Besoin peut être comblé dans ce domaine, ou cette relation ou cet échange, alors ils vont graviter vers cela même lors de grandes conversations.
       
      Pour les Sages parmi nous : avez-vous des commentaires ou des rétroactions ?
       
      [Question] J’ai une question. Ainsi si peut-être vous sentez que vous n’avez pas ces choses, … attendez, laissez-moi organiser ma question. Ainsi il serait facile d’utiliser, par exemple, le sexe pour avoir de l’affection mais ce n’est pas vraiment une chose positive, et ce serait comme être dans le Pôle négatif, si vous le faites vraiment juste pour combler ce besoin?
       
      EM:  Pas nécessairement. Votre jugement sur le sexe comme façon de combler l’affection, peut le rendre moins satisfaisant. Mais de reconnaître que vous pourriez graviter vers le sexe comme une façon de combler votre besoin d’affection va vous aider à faire des choix qui auront plus de significations pour vous sur le plan de combler l’affection.
       
      [Question] Je ne sens pas que c’est insatisfaisant. Je dis seulement que je me demande si ce n’était peut-être pas aussi positif ou qu’il y aurait une meilleure façon de l’obtenir.
       
      EM : Nous dirons que si cela tourne en quelque chose de compulsif qui ne peut pas être contrôlé et possiblement qui devient une forme de dépendance dommageable pour vous, alors oui, vous pourriez considérer que c’est une façon négative de combler ce besoin. Mais si cela apporte du plaisir, que ce n’est pas préjudiciable, alors c’est une façon valide de combler ce besoin.
       
      Nous voulons vous rappeler que nous avons dit que les nécessités d’un certain niveau de satisfaction vont changer avec vos progrès tout au long de votre vie et de l’évolution de votre poursuite de vos besoins et désirs. Ainsi, le sexe pourrait ne pas combler ce besoin d’affection à un certain point dans votre vie et vous pourriez avoir à soit vous en éloigner comme une source et chercher d’autres sources, ou devenir plus inclusif d’autres sources, comme littéralement vous tournez vers ceux qui sont proches de vous et étreindre plus et vous blottir plus. Nous ne parlons pas de l’affection comme seulement un toucher physique. Affection dans notre définition concerne la résonance, concerne –
       
      [Commentaire] L’intimité?
       
      EM : Nous ne dirions pas intimité dans ce cas. Nous dirons seulement résonance : vous aimez ceux avec qui vous êtes, vous aimez qui vous êtes quand vous êtes avec eux, ce qui est souvent différent de l’intimité dans ce cas.
       
      [Question] Le Type physique vénusien est aussi avide de toucher. Comment cela se distingue-t-il du besoin de toucher du Sage?  
       
      EM : Ils ne sont peut-être pas différentiables. Il peut être difficile de différentier entre les deux. Cependant, le Type physique vénusien sera probablement plus enclin à l’évoquer naturellement qu’un Sage sans le Type physique vénusien. Un Sage sans ce Type physique pourrait être plus enclin à négliger ce Besoin. Nous dirions que si vous êtes un Sage avec le Type physique vénusien, vous aurez probablement plus de facilité pour combler ce besoin d’affection qu’un Sage avec un Type physique différent. Est-ce que cela répond à votre question?
       
      [Question] Est-ce que je peux intervenir? Parlant de Vénus … et en se référant à votre phrase « Étreindre un Sage est beaucoup plus facile qu’étreindre un Roi », qu’en est-il d’un Roi qui est du Type physique vénusien ?
       
      EM : Nous ne voulons pas trop compliquer ces combinaisons en allant à travers tous les Types physiques et les Rôles. Le Type physique vénusien tend à aller assez fortement dans cette direction, donc ce sera important pour le Roi, mais ce sera important d’une façon différente. Cela va apparaître d’une façon différente. Il y aura encore cette avidité pour de l’affection, ce désir pour de l’affection, mais ce ne sera pas nécessairement un besoin. Ce serait quelque chose qui serait plutôt abordée avec une approche contrôlante et stratégique ou maîtrisée. Comprenez-vous?
       
      [Question] Est-ce que l’avidité pour l’affection a un lien avec l’avidité d’appartenir, un sens d’appartenance?  
       
      EM: Cela pourrait être une autre façon de parler ce que nous décrivions en termes d’être présent, oui. L’appartenance est un peu plus émotionnellement chargé que le terme « présence » dans ce cas par rapport à ce que nous essayons d’exprimer ici. Les Sages n’ont pas nécessairement besoin de sentir qu’ils ou elles appartiennent, mais souvent se sentent comme s’ils n’avaient pas une présence, qu’ils ne sont ni vus, ni entendus d’une façon qui les ancre. Nous ne pouvons pas penser à un mot plus approprié que « présence ». Appartenir pourrait être une partie de la dynamique de leur définition de présence, mais il y a un tout petit peu plus de charge émotive dans ce terme que ce que nous voulons exprimer avec le mot présence.
       
      Nous allons demander aux Sages si vous trouvez une différence entre être présent et appartenir, ou si vous sentez vous-mêmes la différence.
       
      [Commentaire] Oui. Je ne pense pas qu’il y a une grosse différence. Je pense que c’est très subtil parce que, sous certains aspects, je me sens comme si j’appartiens. Mais de rester présent quand je ne sens pas que j’appartiens est très différent, comme au travail ou quand je suis entouré de personnes familières par opposition avec ma famille proche. Il y a définitivement une différence alors. Je ne sens pas tellement l’appartenance mais je peux me sentir présent.
      [Commentaire] Je pense qu’il est plus facile d’être présent quand vous vous sentez à votre place dans un certain endroit. Si vous ne sentez pas que vous êtes à votre place dans une situation ou un endroit, alors je pense que personnellement, vous tendez à aller dans le futur ou le passé – à imaginer, vous savez?
       
      EM : Ce que vous avez soulevé pourrait être alors une extension de ce qui est requis pour qu’ils se sentent présents et ce pourrait être, dans certains cas, ce sens d’appartenance. La raison pour laquelle nous faisons la différence c’est parce que nous connaissons plusieurs Sages qui n’ont pas nécessairement besoin de sentir qu’ils appartiennent à un groupe pour se sentir présents. Mais il peut y avoir des circonstances où c’est un facteur déterminant.
       
      [Commentaire] Ouais, parce que je ne sens définitivement pas un sens d’appartenance avec les gens avec qui je travaille. Je veux dire que je m’en accommode mais je n’ai pas le sens d’appartenance d’aucune façon. Mais je fais définitivement très souvent un effort pour être présent. Pas 100%  mais c’est plus demandant d’être présent là que d’être présent ici.
      [Question] Est-ce qu’être présent c’est un peu comme se mettre en valeur, dans le bon sens?
      [Commentaire] Non, c’est juste d’être complètement conscient dans ce moment, et présent dans mon corps. Et ne même pas me soucier si je suis en valeur, juste être présent.
       
      EM : En réponse à votre question, nous pourrions ajouter que la confiance peut être un facteur déterminant dans la façon dont un Sage peut se sentir présent.
       
      [Commentaire] Ouais, je n’en manque pas vraiment.
      [Question] J’ai une question en lien avec ce que Cyprus a dit concernant le sexe. Si un Sage ne vit pas l’acte sexuel comme de l’affection, va-t-il  pouvoir combler ce besoin d’affection ?
       
      EM : Cela dépend de vous. Vous devriez trouver d’autres façons de le combler. Il y a une multitude de façons, dont certaines auxquelles nous n’avons probablement même pas pensé, et par lesquelles un Sage pourrait sentir que le besoin d’affection est comblé. Ce n’est d’aucune façon relié ou dépendant de relations sexuelles. Est-ce que cela a répondu à votre question?
       
      [Question] Hum, non. Je ne sais pas si je vous ai mal compris, mais je parle strictement de sexe, lorsque le sexe n’est pas un sexe affectueux, si c’est juste une expérience de friction physique, est-ce que le Sage voit son besoin d’affection comblé par l’acte?
       
      EM : Encore une fois, cela dépend de vous.
       
      [Comment] Il ne me semble pas que cela se pourrait. Je veux dire,  que selon mon expérience, vous déterminez si le besoin est comblé ou non, ce n’est pas quelque chose d’externe.
       
      EM: C’est correct
       
      [Commentaire] Donc si vous n’êtes pas comblés par cela, alors ce ne sera pas satisfaisant.  Je veux dire que peu importe ce que j’ai fait dans le passé, j’ai toujours aimé et cela a toujours été satisfaisant pour moi, donc je pense que j’en obtiens de l’affection.
       
      EM : Oui
       
      [Commentaire] Mais je pensais que les besoins dans cette conversation, dans cette terminologie, étaient une chose inconsciente.
       
      EM : C’est correct et nous pensons que votre réponse était dans votre propre question. Si vous décrivez cela comme insatisfaisant ou si ce n’est pas ressenti comme de l’affection ou vécu comme de l’affection, c’est probablement un endroit où vous cherchez mais ne trouvez pas.
       
      [Commentaire] D’accord cela a du sens.
       
      EM : Oui, c’est une prolongation de la masturbation si vous visez uniquement l’expérience de la friction. Cependant, la masturbation peut être une forme d’affection. Donc c’est uniquement votre vécu et votre sentiment de présence dans l’échange qui peut déterminer le niveau d’affection partagée. Y a-t-il d’autres questions ou clarifications sur la question qui a été posée?
       
      Maintenant nous allons parler des GUERRIERS:
       
      Les DÉSIRS du Guerrier, sa motivation et navigation conscientes peuvent être décrits … nous avons besoin d’un moment … nous examinions les différences dans les termes que nous pourrions présenter ici, et nous allons aller avec le mot ENGAGEMENT [NdT : commitment], bien que nous pourrions changer ce mot. Nous ne trouvons pas le mot exact que nous cherchons dans ce canal en ce moment. Cela pourrait aussi être « loyauté » mais c’est plus que ce que nous voulons dire. Donc nous irons avec « engagement » pour le moment. La motivation consciente, les désirs d’un Guerrier tendent vers l’ENGAGEMENT.
       
      Le Guerrier tend à un engagement complet : engagement envers une personne, engagement envers une cause, engagement envers des responsabilités. Ce désir ne se situe pas seulement sur le plan de leur navigation personnelle mais aussi par rapport à ce qui est attendu des autres : que l’engagement soit réciproque, un engagement mutuel. Si quelqu’un a un terme qui décrit l’engagement mutuel et qui nous aiderait à avancer plus succinctement, sentez-vous libre de parler. Nous allons le décrire ici comme un engagement mutuel.
       
      Ceci, en termes de Désir, est vital pour les Guerriers dans la navigation de leur vie. Ils iront dans des directions où ces engagements mutuels peuvent être comblés.
       
      Ce que le Guerrier a BESOIN et qu’il va inconsciemment tendre à naviguer vers, c’est l’HUMILITÉ. Les Guerriers plus que tout autre Rôle, tendent à tomber dans l'auto-questionnement concernant le niveau d’engagement qu’ils rencontrent dans leur navigation dans le monde. L’humilité est cette expérience qui les met dans une position pour évaluer plus précisément ce qu’étaient leurs attentes, ce qu’ils avaient anticipé, ce qu’ils avaient élaboré comme stratégies, ce qu’ils recherchaient.
       
      Donc, ce qu’ils veulent est l’ENGAGEMENT MUTUEL et ce qu’ils ont besoins est l’HUMILITÉ. Nous utilisons ce mot d’une façon spécifique parce que le Guerrier dont les attentes n’ont pas été remplies ou est en besoin d’ajustement peut souvent vivre cela comme le résultat d’un surdépassement ou d’un sous-dépassement en termes d’engagements mutuels. Quand ils se retrouvent dans cette position et que l’humilité est explorée et comblée, alors ils sont plus enclins à communiquer plus clairement ce qui était attendu, plus clairement ce qu’ils voulaient, et beaucoup plus clairement ce qu’ils voudraient apporter à cette relation d’engagement. Donc l’humilité les ramène dans une position de nécessité pour exprimer ou clarifier leur définition d’engagement mutuel.
       
      [Question] Est-ce que “support” pourrait être un mot qui pourrait être utilisé?
       
      EM: À la place de quoi? Engagement mutuel?
       
      [Commentaire] Engagement mutuel je pense.
       
      EM: Nous utiliserions encore “engagement mutuel”.
       
      [Commentaire] Coopération?
       
      EM: C’est un peu trop détaché. Il y a …
       
      [Question] Que dire de Soumission? Comment est-ce différent de l’engagement?
       
      EM : La Soumission, comme But, est la recherche de quelque chose pour quoi se dévouer, à prendre comme une cause valable vers laquelle se tourner. Donc, en ce qui a trait à l’engagement mutuel et la Soumission, il y a beaucoup plus une attente de réciprocité dans l’engagement mutuel que dans la Soumission. Est-ce que cela aide à clarifier?
       
      [Commentaire] Oui
       
      Ici encore si nous utilisons « dévotion » nous dirons « dévotion mutuelle » donc nous allons garder « engagement mutuel » pour le moment, bien que « mutuel » pourrait être associé à plusieurs termes différents, qui indiquent l’engagement, le support, la dévotion. La clé ici est la mutualité. Nous avons l’impression qu’il nous manque un mot, mais peut-être pas. Peut-être que c’est simplement que nous travaillons à partir du cerveau de Troy. Des questions ou commentaires sur les Guerriers? Ou de la part des Guerriers?
       
      [Question] Est-ce que le Guerrier a besoin d’éprouver l’humilité chez un autre ou est-ce l’humilité pour lui-même ou elle-même?
       
      EM : Ici aussi cela va dans les deux sens. Cela dépend. L’humilité peut être quelque chose de recherchée chez un autre ou de ressenti dans le soi … plus souvent qu’autrement, c’est en soi. Mais c’est aussi une forme de lien si un autre exprime ou montre au Guerrier une forme d’humilité.
       
      [Question] Pouvez-vous, svp, clarifier l’Humilité?
       
      EM: Dans ce cas-ci, nous utilisons ce terme pour décrire le besoin de s’approprier et de clarifier ses attentes et anticipations de sorte que l’humilité est ressentie quand ces besoins ne sont pas réalisés et que le bris de ce sens d’engagement mutuel entre en jeu. C’est souvent parce que les Guerriers ont oublié ou ne se sont pas appropriés, ou n’ont pas communiqué leurs attentes dans cet engagement mutuel. Alors ils basculent dans l’humilité. En d’autres mots, ils doivent en prendre la responsabilité. Ils apprennent à prendre la responsabilité de ces attentes, en termes d’engagement mutuel.
       
      [Commentaire] Ca ressemble à de l’humilité et du désappointement en même temps.
       
      EM : C’est une façon de le décrire, oui.  
       
      [Question] A quel degré une EJ  (essence jumelle) désincarnée peut-elle affecter le fragment incarné en termes de Désir et de Besoin?
       
      EM: Cela se peut. Nous dirions qu’ultimement vous allez vous tourner vers votre Rôle pour explorer ce sujet en laissant de côté vos relations avec les autres Rôles. Il peut y avoir des influences mais vous allez vouloir quand même regarder votre propre Rôle. Vous pouvez vous retrouver dans votre vie à naviguer sous l’influence de votre EJ mais ce ne sera pas votre navigation. Ce sera seulement une influence sur votre navigation. Donc retournez encore vers votre propre Rôle.
       
      Comme nous l’avons dit, tout ce que nous décrivons en termes de Désir et Besoin est probablement applicable à chacun de vous sous une certaine forme, mais quand il s’agit de votre Rôle, nous voulons trouver les mots qui vont résonner d’une façon profondément authentique pour ce Rôle. En d’autres mots, vous pourriez dire : « Je peux me retrouver dans tous les autres, mais, wow, cela a réellement du sens pour moi »
       
      Ensuite les ROIS :
       
      Les Rois sont consciemment motivés par le désir d’INDÉPENDANCE. Ils ont le sentiment qu’ils doivent l’avoir en propre, qu’ils doivent combler ce désir de différentes façons toutes associées au terme « indépendance ». Nous ajouterons que ce terme est souvent défini différemment parmi nos Rois, même parmi ceux de notre propre entité. Nous avons eu nos différences dans ce que nous considérions comme « indépendant », et c’est très souvent en fonction du contexte de la vie en cours. Mais les Rois vont tendre, comme une forme de navigation, à désirer combler leur sentiment d’indépendance, leur sentiment d’autosuffisance, leur sentiment d’être leur ressource primaire. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’ils doivent le faire d’une façon isolée, mais ils le font souvent, se couper eux-mêmes des autres, comme une façon d’afficher ou d’exemplifier leur indépendance. Mais ce n’est pas nécessaire.
       
      C’est pourquoi leur BESOIN et ce qui les motive inconsciemment est l’INTIMITÉ.
       
      [Commentaire] Wow. Regardez cela. Une association avec les Sages!
      [Question] Je sens le désir d’indépendance et c’est quelque chose qui m’a rendu fou à cause de mon contexte étant jeune et à la charge de ma famille. Hum, ce facteur m’a même fait douter que j’aie terminé/quitté la troisième monade dans le Pôle positif. Mais vous avez dit qu’il n’était pas nécessaire que je me coupe moi-même? Parce qu’actuellement c’est ce que j’essaie de faire désespérément.
       
      EM: De vous couper comme une forme d’indépendance? 
       
      [Commentaire] Oui.
       
      EM: Non, ce n’est pas cela… Comme nous l’avons dit, il y a différentes définitions de ce que signifie Indépendance. Mais, comme nous l’avons aussi dit, les Désirs et les Besoins changent avec le temps. Ainsi, le Roi réalise « Oh, je n’ai pas à me couper du reste du monde pour être indépendant. Oh, je n’ai pas besoin de couper toutes mes ressources pour être indépendant, mais plutôt, je peux utiliser mes ressources d’une façon qui m’est propre”. Elles deviennent un élément de votre indépendance. Elles deviennent une source de votre indépendance, un support pour votre indépendance. Elles ne contredisent votre indépendance d’aucune façon. Elles incluent votre indépendance.
       
      Et c’est pourquoi le rite de passage que vous décriviez – la 3e monade interne, qui concerne le processus de déclarer et posséder votre indépendance, votre autosuffisance, peut être réalisé pendant que vous êtes à charge, en autant que vous commenciez à prendre la responsabilité de comment vous utilisez ces ressources. C’est relié au sentiment de responsabilité de comment vous utilisez ces ressources.
       
      Le besoin qui va inconsciemment motiver le Roi dans la navigation de sa vie se traduit par INTIMITÉ. À l’instar des Chercheurs – pas plus et presqu’à égalité, ils ont beaucoup de difficultés à établir un sentiment d’intimité, permettre cette intimité, cette proximité à un autre, cette confiance en un autre. En termes de soi, cette intimité est aussi de vous permettre de vous connaître vous-même.
       
      Cette intimité n’est pas juste avec les autres comme nous l’avons dit, ces Besoins peuvent être comblés par vous-même. Souvent il y a un déni de soi dans le processus de la vie, et donc les Besoins vous ramènent continuellement à expérimenter, à vous forcer – non pas par des forces externes mais simplement dans les termes de votre navigation, à vous mettre dans des situations qui  vous forcent à apprendre plus sur vous-même, vous connaître et vous accepter. C’est ce que nous entendons par intimité dans ce cas. Ce n’est pas seulement d’être proche d’un autre mais aussi d’être intérieurement aligné et proche de vous-même. Comprenez-vous? Est-ce que les Rois ici résonnent avec ces Désirs et Besoins?
       
      [Commentaire] Oui
      [Question] Est-il commun que les Rois aient de la difficulté à établir une intimité parce qu’ils veulent être indépendants et qu’ils voient ceci comme le reflet d’une dépendance à quelqu’un d’autre?
       
      EM: Oui. Ils peuvent les lancer l’un contre l’autre. « Avoir trop d’intimité veut dire que j’ai trop de dépendance ».
       
      Ironiquement, une des meilleures façons pour les Rois de devenir plus indépendants est de permettre la dépendance. Le Roi, pour ce qui a trait à sa manifestation de l’Essence, doit reconnaitre sa part comme incluse dans la dynamique de la vie et non comme séparée de la dynamique de la vie. Ils ne sont pas une île mais une composante de la communauté. Quand les Rois s’approprient que leur sens de l’indépendance et leur sens des ressources est aussi dépendant de leurs échanges avec les autres, de leur reconnaissance des ressources valides, leur reconnaissance et délégation appropriées autour d’eux – c’est la définition de la maîtrise. C’est là que la maîtrise vient aux Rois, quand ils sont capables de ne pas seulement le faire seul, mais d’avoir reconnu qui peut le faire avec eux. 
       
      [Question] Y a-t-il un élément négatif à être un Roi quand vous pourriez être très résistant ou défensif aux rétroactions ou aux critiques constructives? Vous pensez « Je peux trouver par moi-même”, et, d’une façon négative qui est de l’auto-défaite, vous ne voulez pas accepter ce que les autres personnes ont à dire qui pourrait en fait vous aider?
       
      EM: Oh nous nous rappelons ces jours-là. Oui nous sommes aussi coupables de cela dans nos incarnations. Plusieurs d’entre nous sont morts pour ces raisons, essayant de « trouver par nous-mêmes » et ne permettant pas l’apport de d’autres sources. Nous avons dû apprendre à faire confiance – et ce serait un autre terme que nous pourrions utiliser à la place d’ « intimité », vous êtes motivés par ce besoin de faire confiance. Vous avez BESOIN d’avoir ce niveau de CONFIANCE comme une forme d’indépendance, parce que vous devez faire confiance à ceux autour de vous, à ceux qui vous fournissent et contribuent à votre vie d’une façon qui vous importe. Vous devez faire confiance à cela.
       
      Ainsi les Rois vont se retrouver souvent dans des positions où ils défient le concept de confiance, et défient le concept d’intimité/confiance, questionnant leur niveau de confiance et la confiance des autres. Cela peut devenir un problème dominant dans la vie. Est-ce que les Rois ici reconnaissent ceci?
       
      Pour être plus spécifique à votre question, nous ne dirions-pas que c’est nécessairement une chose négative que de dire « je veux le faire moi-même ». Cela devient une chose négative si cela vous fait du tort, ou si le refus du support ou de l’apport d’un autre ne vous permet pas de faire ce que vous voulez faire. Comprenez-vous?
       
      [Commentaire] Oui
       
      [Question] Nous avons parlé du Rôle versus le Rôle-moulé plus tôt et Troy a déjà dit que sur une base quotidienne  nous  faisons comme une projection ou démonstration de notre Rôle-moulé, et que le Rôle  vraiment brille quand tout est comme aligné.  Par rapport au Roi, ironiquement, est-ce que les Rois, peut-être, finissent par briller quand elles ou ils obtiennent des autres l’aide dont ils ont besoin ou font confiance aux autres  pour ce qu’ils ont besoin de faire confiance, parce qu’ils ne peuvent pas prendre soin de ces choses par eux-mêmes. Et quand ils ont accordé leurs violons, si l’on peut dire, ceci permet à leur essence d’être manifestée et alors ils peuvent briller. Et parfois ils se  nuisent parce qu’ils ne pensent pas qu’ils ont le droit de demander, et donc ils ne brillent pas.
       
      EM: Vous parlez des Rois? 
       
      [Commentaire] Je parle des Rois. J’applique ce que nous avons parlé  plus tôt à ce Rôle particulier des Rois. 
       
      EM: Oui. Si nous avons bien entendu votre question, alors oui. Ce sentiment d’insularité et de manque d’indépendance peut souvent, comme nous avons dit, être précisément parce qu’ils ne dépendent pas et ne font pas confiance à ceux qui contribuent. Avons-nous entendu la question correctement?
       
      [Commentaire] Exactement. Quelques fois vous avez besoin de demander et obtenir de l’aide d’ailleurs pour avoir une position dans laquelle vous pourrez briller comme un Roi.
       
      EM: Oui. Plus souvent qu’autrement, les Rois se verront offrir cela et cela peut devenir irritant pour eux quand les gens essaient de contribuer alors qu’ils essaient de se faire une idée par eux-mêmes. Ils vont souvent entendre ces formes de contributions mais comme un « bruit ambiant » autour d’eux et ne pas saisir une forme importante d’apport qui aurait pu leur être bénéfique parce qu’ils auront rayé tout le monde à ce moment-là, et il peut être facile de manquer la ou les sources qui les auraient aidés à s’élever sur le plan de l’indépendance.
       
      [Question] Donc ce que vous deux avez essayé de décrire était le processus de délégation, n’est-ce pas? Reconnaitre que quelque fois d’autres seront capable sur certaines tâches de faire un meilleur travail que vous  pourriez. 
       
      EM: Oui. Il y a cela. Nous dirions que cette délégation est aussi combinée avec permettre. La délégation est plus une reconnaissance active ou une recherche d’autres personnes qui pourraient contribuer alors que permettre est cette réception de ceux qui ont à offrir.
       
      [Commentaire] Avoir confiance qu’ils vont le faire.
       
      EM: Oui. Avant que nous commencions à perdre le contact, nous allons passer au dernier Rôle celui de CHERCHEUR : 
       
      Nous pourrions décrire ce qui motive les Chercheurs au niveau conscient en termes de DÉSIR, comme des PROJETS. Les Chercheurs veulent des projets. Ils veulent travailler sur quelque chose. Ils veulent étudier quelque chose. Ils veulent calculer quelque chose. Ils veulent fabriquer quelque chose. Ce que sera le projet dépend souvent de leur Rôle-moulé. Ça pourrait être d’aider quelqu’un ou bien un grand nombre d’autres choses mais ils veulent des projets. C’est ce qui souvent les motive. Sous-jacent à toute autre chose, il y a ce sens de création, participation ou contribution à un projet.
      Encore une fois, en parlant des Chercheurs, la définition de ce que sera le projet peut varier. Mais nous pensons que pour un Chercheur authentique, il serait difficile d’en trouver un qui n’a pas songé d’une façon ou d’une autre à « quel est mon prochain projet », « qui est mon prochain projet » ou « comment sera mon prochain projet ».
       
      Leurs BESOINS cependant – ici encore nous avons deux mots qui pourraient fonctionner – ce qui les motive inconsciemment et va trouver des façons d’être comblés, seraient REPOS ou CAPITULATION. Les Chercheurs ont besoin de Vrai Repos plus que la plupart des autres Rôles, ou ont besoin de reconnaître la valeur de la Capitulation plus que les autres Rôles.
       
      Le mot Capitulation est souvent confondu avec résignation, et nous clarifions ici que la capitulation est la reconnaissance consciente de forces qui ne sont pas particulièrement sous notre contrôle immédiat. Il y a un sentiment de permission pour ces choses qui vont survenir qu’importe votre contribution, participation ou capacité de les contrôler.
       
      Donc les Chercheurs doivent apprendre à capituler et ils en ont Besoin. Ils vont découvrir qu’ils naviguent dans des positions où ils doivent capituler devant des forces plus grandes qu’eux. C’est aussi comment le repos survient, parce que quand les Chercheurs capitulent, ils peuvent ressentir un sentiment de libération et redevenir vraiment plus centrés à nouveau, recentrés sur eux-mêmes, dans une position pour plus d’assimilation dans la vie, plutôt qu’être constamment distrait par la navigation. Avons-nous des Chercheurs qui aimeraient commenter, valider ou questionner?
       
      [Question] Ouais, on dirait que vous pointez des Chercheurs qui ont des problèmes de contrôle. La question pourrait être comment différentier entre quand laisser aller et permettre, et quand savoir que vous devez aller de l’avant. Et cela pourrait être une réflexion de mon Rôle-moulé de Serveur. J’ai des difficultés à différencier entre les deux, mais je reconnais le besoin de permettre aux choses de simplement prendre leur place.
       
      EM: Du point de vue du Chercheur – nous parlerons de l’aspect Serveur dans un moment – et pour ce qui est de savoir quand capituler et quand se reposer versus quand aller de l’avant, c’est lorsque vous savez que vous ne serez pas capable de tout contrôler. Cela peut exiger que vous alliez de l’avant peut-être une ou deux fois pour essayer, mais plus souvent qu’autrement, ce sera plutôt clair lorsque vous pourrez ou ne pourrez pas contrôler la situation. Quand vous reconnaissez « Je ne peux pas contrôler ceci », c’est là que vous vous retirez et vous reposez parce que ce n’est pas entre vos mains.
       
      Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas à contribuer, ou participer d’aucunes façons. Ce que nous allons faire c’est d’utiliser un scénario simple que vous pourrez ensuite appliquer à des scénarios plus personnels. S’il va y avoir un orage, vous ne pouvez pas changer qu’il y aura un orage. Il va pleuvoir, il va y avoir du vent, et vous ne pouvez pas changer cela.
       
      Vous ne pouvez pas changer cela mais ce que vous pouvez faire c’est de décider comment naviguer cela, ce qui signifie que vous pourriez choisir soit de rester à l’intérieur – laisser l’orage survenir et rester à l’intérieur – ou de vous préparer avec votre imperméable, vos bottes de pluie et votre parapluie et d’aller dehors en sachant que serez probablement mouillés et que vous ne pourrez pas nécessairement contrôler à quel degré vous serez mouillés. Comprenez-vous?
       
      [Commentaire] Oui
       
      EM: C’est la même chose dans votre vie personnelle. Il peut y avoir un orage qui brasse ou l’arrivée d’un orage. De reconnaitre que vous ne pouvez pas changer l’orage mais que vous pouvez changer comment vous naviguez avec cet orage, fait une très grosse différence pour le Chercheur. Cela leur permet de retrouver leur sentiment de pouvoir, leur sentiment de capacité à donner un sens à la situation, parce que c’est une des choses qui distrait le plus les Chercheurs. Essayer de donner un sens aux choses peut les rendre fous si cela semble sans aucun sens ou qu’il y a un manque de capacité à assimiler le scénario. Ainsi de savoir où tracer la ligne entre ce que vous pouvez contrôler et quand c’est le temps de simplement naviguer ce que vous ne pouvez pas contrôler va vous aider à retrouver ce sentiment de repos, ce sentiment d’être centré. Comprenez-vous?
       
      [Commentaire] Oui
      [Question] Pour un Chercheur, vous avez mentionné plus tôt le Vrai Repos, est-ce personnel à chaque Chercheur; quel est leur Vrai Repos, qu’est-ce qui est en jeu ou est-ce vraiment, littéralement, un repos?
       
      EM: Nous lui avons donné un sens plus général. Votre Tâche de vie et les Piliers qui la supportent – dont l’un d’eux est le Vrai Repos, et tous les différents exemples qui peuvent combler le Vrai Repos vont entrer en jeu. Nous avons utilisé le terme ou la phrase, dans le même sens que cette catégorie est définie initialement. Le Vrai Repos signifie que vous vous sentez inspirés à nouveau, que vous avez vraiment refait le plein, que vous revenez motivés par, et enthousiastes de, l’expérience. 
       
      [Question] Est-ce que ce que j’ai lu sur l’hygiène des Chercheurs comme prendre des bains et rire, feraient partie de la catégorie du repos?
       
      EM: Cela va très certainement aider le Chercheur, oui. C’est le cas dans les situations générales : vous pouvez aller prendre un bain, avoir des moments drôles et prendre du bon temps. Mais ce qui importe ici, dans le contexte du sujet d’aujourd’hui, c’est lorsque vous êtes dans une situation que vous ne pouvez pas contrôler ou que vous rencontrez des difficultés. Vous ne serez probablement pas capable de courir prendre un bain, ou de rire dans de telles circonstances, mais vous voudrez pouvoir recourir à vos capacités de discernement pour évaluer le niveau de contrôle que vous avez et ensuite comment vous allez naviguer à l’intérieur de cela.
       
      [Commentaire]  Alors le détachement va entrer en jeu, pour ce qui  est de prendre un recul et laisser les choses se produire.
       
      EM: C’est un mot que vous pourriez utiliser, oui. Nous dirions que le discernement serait plus spécifiquement applicable ici, parce que c’est ce qui arrive avec les Chercheurs. Le détachement va aider mais le discernement – être capable de définir et différentier entre ce que je peux contrôler et ce que je ne peux pas – est ce qui importe. Si cela demande du détachement, alors cela vous sera utile. Mais le point important est le discernement- et ensuite, bien sûr, intégrer cela en vous-même de sorte que lorsque le scénario revient, vous savez que « Je n’ai pas de contrôle sur cela. Je peux seulement naviguer cela et voici comment je choisis de naviguer ».
       
      Comment chacun se sent-il par rapport à ses Désirs et Besoins relativement à son Rôle?
       
      [Commentaire] Je pense que c’était très intéressant. 
      [Commentaire] Ça du sens.
      [Commentaire] Ouais, ça du sens pour moi aussi.
      [Commentaire] Et c’est vraiment bien d’entendre les autres Rôles parce qu’évidemment nous connaissons des gens d’autres Rôles et nous saurons quoi leur apporter ou cela va nous aider à les comprendre mieux.
      [Commentaire] Ouais, et de clarifier si vous n’êtes pas sûr de ce qu’est leur Rôle. Maintenant je pense : “ oh, untel ou untel est Artisan”. Très utile.
       
      EM: C’est ce que nous allions dire ensuite. Comme une façon de conclure, nous allions suggérer que chacun de vous ne fasse pas juste garder à l’esprit ses propres Désirs et Besoins. Connaître le Rôle d’un autre peut vous aider à comprendre ce que cet individu peut avoir comme Désirs et Besoins, même s’il n’en est pas nécessairement conscient. Si vous reconnaissez des comportements chez quelqu’un qui illustrent ces Désirs et Besoins et que vous ne connaissez pas leur Rôle, cela peut vous aider à identifier leur Rôle. Donc ce n’est pas seulement de l’information pour vous aider dans votre navigation, mais aussi comment accepter la forme de navigation des autres et y contribuer si c’est ce que vous choisissez de faire.
       
      Pendant que nous décrivions ces Désirs et Besoins, est-ce que certains ont trouvé que cela ne s’appliquait pas à ce qu’ils étaient.
       
      [Commentaire] Le Rôle de Roi s’applique mais quand j’ai entendu le Besoin des Artisans de valider quand ils créent quelque chose, cela s’appliquait aussi à moi et m’a amené à me poser une question: “est-ce possible que ce soit là mon Rôle plutôt que celui de Roi ou bien est-ce quelque chose qui résonne aussi avec le Roi?”
       
      EM: Nous avons essayé d’être très spécifique ici, alors ce que nous suggérons c’est que vous jouiez avec l’information que nous avons partagé aujourd’hui et preniez le temps d’évaluer. Pendant ces activités de groupe il peut être difficile de tout évaluer et de tout mettre en contexte à une plus grande échelle. Jouez avec ces Désirs et Besoins qui résonnent avec vous et voyez lesquelles s’appliquent au plus de cas et de là allez avec ce que vous pensez qui est le plus valide. Nous ne ferons pas cette détermination pour vous ici parce que nous encourageons nos étudiants à faire ce travail de validation.
       
      Quand des questions, des différences ou des idées surgissent, cela peut être une indication qu’il y a eu une transmission inexacte. C’est important pour vous de vous approprier ce processus de validation. Et la façon de faire dans ce cas-ci est de regarder ce qui est le plus insidieux, le plus imbriqué dans votre vie, plutôt que ce qui semble le plus attirant. Si même cela est difficile à utiliser comme méthode d’évaluation à un niveau personnel, demandez à quelqu’un de votre entourage. Parfois ceux autour de vous qui vous sont parmi  les plus proches, peuvent vous dire « Oh non. Tu es beaucoup plus ceci que cela ».
       
      Bon. Avec cela nous allons terminer pour aujourd’hui. C’est la première fois que nous passons par Troy de cette façon depuis longtemps, alors nous allons quitter avant de commencer à mélanger nos mots et perdre la connexion. Nous souhaitons une bonne journée à chacun de vous.
       
      [Tous] Merci
       
      EM: Au revoir.
  • Recent Articles

×
×
  • Create New...